Skip to content

Un aperçu de l’art contemporain NFT


Si vous n’êtes pas encore allé dans l’art contemporain et NFT, il est temps de le faire. C’est un nouvel espace dans le monde de l’art où les riches numériques peuvent acheter de l’art. En plus de l’art fabriqué avec de la crypto, de nombreux artistes expérimentent Metaverse, un hybride d’éléments physiques et numériques. Certains des artistes travaillant dans le métaverse admettent que leur objectif est de convertir des personnes riches en crypto en connaisseurs d’art. L’un de ces artistes est Tom Sachs, dont le projet d’art pour animaux de compagnie, Rocket Factory, permet aux utilisateurs d’acheter la réplique numérique d’une fusée. Tom Sachs lance ensuite la réplique physique dans le ciel, où il est récupéré et retourné dans une boîte d’affichage personnalisée. Les métadonnées du lancement sont ensuite publiées en ligne, permettant aux utilisateurs de voir comment leur fusée s’est comportée.

Une vitrine des dernières œuvres de Rebik Anadol au nouveau musée, est sûre de ravir les collectionneurs. L’artiste acclamé débutera une nouvelle série d’art NFTS à New York, et toutes les œuvres seront disponibles pour les enchères en ligne. L’œuvre explorera l’esprit humain et ses processus mentaux. Présenté en collaboration avec Feral File, le travail est un regard fascinant sur le processus de pensée.

En utilisant l’intelligence artificielle et les jeux vidéo, Refik Anadol développe des environnements immersifs qui engagent le public dans leur expérience. L’artiste, un camarade TED et ancien artiste Google en résidence, a transformé les bâtiments en environnements oniriques et des scans cérébraux numérisés en textures. Son travail a inspiré le public à imaginer ce que cela pourrait être d’être dans des environnements aussi immersifs. C’est une expérience qui ne ressemble à aucune autre, et l’artiste espère remettre en question nos perceptions de l’esprit humain.

L’artiste expérimente également l’intelligence artificielle et la science des données pour créer des œuvres immersives. Lors de sa dernière exposition solo, Machine Hallucinations, Anadol et son équipe ont nourri un modèle d’IA avec des métadonnées de la collection Momas. Ils ont collecté 138 151 éléments de données. Non supervisé, l’exposition au MoMA, comprendra une vente aux enchères de trois jours de son travail, à partir du 18 novembre à 21 h. Et. La première vente aux enchères d’hallucinations de la machine aura lieu le jeudi 18 novembre et le lendemain, sans surveillance – l’univers et les rêves de données commenceront aux enchères des deuxième et troisième œuvres.

Lien sponsorisé: comment augmenter son pénis avec les ligaments suspenseurs?

La série Hallucinations Rebik Anadol Machine a été une pièce populaire au cours de la dernière année. En collaboration avec les conservateurs de Casey RAS et du MOMA, le travail d’Anadols a commencé comme un projet de recherche sur l’esthétique des données. L’artiste a travaillé sur la collecte d’archives publiques du MoMA et des collections numérisées du musée. Ce projet met en évidence la façon dont nous avons été disposés à rendre nos données personnelles au monde numérique.

L’un des nouveaux projets les plus excitants que les fans d’art à suivre est le projet Lobsteropolis. Cette plate-forme interactive en monde ouvert présente une collection d’œuvres créées par Colin Philip Colbert et basée sur sa mission de l’Université de homard. Son environnement mondial numérique permet aux gens d’interagir avec l’art, qui a été loué par des personnalités éminentes du monde de l’art. Mais comment ça marche? Voici un aperçu du projet.

Lobstars est une collaboration à venir de l’artiste Colin Philip Colbert, qui combine le monde de Decentraland et du Metaverse. La ville de Lobsteropolis est un nouveau monde virtuel au sein de décentral et peuplé de lobstars. Les citoyens de Lobstar peuvent gagner des récompenses et participer à diverses activités de la ville de Lobsteropolis. Les homards peuvent gagner des récompenses et faire partie du plus grand monde d’art du monde.

Le Lobstars est le projet le plus innovant du studio de Colbert, fusionnant la participation de la communauté en ligne avec des résultats réels. Colbert s’est associé à l’écloserie national de homard à Cornwall et Whitby Lobster Hatchery à Whitby pour lancer le projet. L’argent récolté soutiendra la recherche sur le homard et parrainera la libération de homards dans la nature. Le projet Lobstars n’est qu’un exemple d’un effort de collaboration entre l’art et la science.

La devise vise à brouiller les frontières entre l’art et l’argent. Les NFT peuvent offrir aux artistes plus de liberté dans la façon dont ils présentent leur travail, et ils ont un grand potentiel pour attirer une nouvelle foule d’artistes traditionnels. Le projet monétaire de Damien Hirst est un exemple de la façon dont ce nouveau modèle pourrait fonctionner dans le monde de l’art. À l’heure actuelle, il y a certains des artistes contemporains les plus talentueux qui font leur chemin dans le monde de la NFT.